Nouveau "Tout homme a droit au banquet de la vie" Agrandir l'image

"Tout homme a droit au banquet de la vie"

Neuf

« Le peuple évolue tous les jours. Voyez-vous qu’instruits de ces vérités, tous les meurt-de-faim, tous les gueux, en un mot, toutes vos victimes, s’armant d’une pince-monseigneur, aillent livrer l’assaut à vos demeures pour reprendre leurs richesses, qu’ils ont créées et que vous leur avez volées. Croyez-vous qu’ils en seraient plus malheureux ? J’ai l’idée du contraire. »

Alexandre Marius Jacob

Plus de détails

200 Produits

10,00 € TTC

En savoir plus

Jacob est l’auteur d’une audacieuse campagne de cambriolages avec la bande des Travailleurs de la nuit au début du XXe siècle. Lors de son procès en 1905, il revendique ses actes avec un humour et une finesse d’esprit qui frappent au coeur.

Près de cinquante ans séparent cette cinglante adresse des lettres envoyées à ses amis juste avant son suicide tranquille. Par un bond dans le temps, les textes réunis ici  nous invitent à embrasser la vie de « l’honnête cambrioleur » : du jeune voleur révolté au vieux forain paisible, toujours anarchiste.